Continuer vers le contenu

(Suspension)
Performance dans le Grand Château d'eau de Berlin

Regie TIAN Gebing
Artistic Direction Martin GRUBER
Choreography WANG Yanan
Stage and Space Sascha GROSS
Light Karel DE WITT, Sascha GROSS
Interactive Sculpture Michael VOGEL
Costumes LI Sichi
Audio engineering Mareike TRILLHAAS, WU Jiayi
Dramaturgy Liu Chao, Alexander WAGNER
Camera HUA Dong, WANG Changpeng
Editing Terrence Lee

Quatre compagnies de théâtre internationales renommées : Paper Tiger, KULA Compagnie, Familie Flöz et Kulturbetrieb Birach s'unissent pour créer une installation/performance in situ pour le château d'eau du Prenzlauer Berg. Ils s'unissent également pour organiser un rite de passage pour la communauté du quartier. Le point de départ est le désir de guérison, en réponse aux pressions d'une pandémie mondiale où les frontières divisent et où le rapprochement physique est considéré comme un risque. Il est temps que les artistes assument la responsabilité d'une réflexion émotionnelle et physique sur les erreurs systématiques que la crise a révélées. La Suspension est une réponse créative au confinement. La Suspension parle des symptômes physiques, mais aussi mentaux et politiques.

Les quatre groupes sont composés d'artistes multilingues, d'origines culturelles différentes : germanophone, chinois, hébraïque et autres. La diversité de l'expression renvoie au désir de suspendre le temps et l'expérience du quotidien.

Le projet propose une expérience immersive qui s'inspire de la structure architectonique, des quatre niveaux et de la tour du château d'eau et l'associe à l'imaginaire des cinq éléments : Métal, Bois, Eau, Feu, Terre.

Le visiteur ne reste pas spectateur. Il est immergé dans des espaces chorégraphiques, des rythmes et des sons qui ramènent au corps et le placent au présent de ce château d'eau et de la rue. On est plongé dans des espaces intérieurs et extérieurs.

Le projet est soutenu par le NEUSTART KULTUR #TakePart Performing Arts Fund, en collaboration avec Wasserspeicher Prenzlauer Berg. Les représentations étaient prévues pour la fin du mois de juin de cette année. Comme d'autres projets touchés par la pandémie, la réalisation du projet est reportée à début septembre. Nous améliorerons la réalisation en deux versions, une en direct et une filmée, afin de pouvoir montrer le projet dans différents lieux, tels que théâtres, musées et festivals. Le film a reçu une invitation permanente de l'OCAT Shenzhen, un musée bien connu en Chine. Il y sera présenté en novembre 2021.